Réseau des CRIGEs en 2016 : projets communs, perspectives d’ouverture dans les territoires et articulation avec les projets nationaux

Reunion CRIGEs photo1 20160324Le 24 mars 2016, une dizaine de plateformes d’animation territoriale de l’information géographique était réunie lors d’une réunion physique du Réseau des CRIGEs. Cette journée a été l’occasion d’avancer sur les travaux du Réseau, mais aussi d’échanger sur l’articulation et la place des plateformes dans les dispositifs nationaux de coproduction de données, tels que les projets ERP (Etablissements Recevant du Public) et BAN (Base Adresse Nationale), en présence d’intervenants extérieurs (IGN, SGMAP/Etalab…).

En 2016, le Réseau des CRIGEs se fixe comme objectifs

>> Poursuivre, à travers la production de fiches de bonnes pratiques, la valorisation de projets de coopération entre collectivités territoriales et services de l’État, déclinaison de projets nationaux dans les territoires. Les CRIGEs se faisant le relais de ces productions à travers une plaquette.

>> Concrétiser la création d’un observatoire des plateformes en remplacement de l’actuel catalogue des IDG, avec l’appui du CEREMA pour l’élaboration d’un cahier des charges technique et fonctionnel spécifique. Ce projet, introduit par le document de référence sur les missions et objectifs des plateformes, s’articulera avec les travaux menés dans le cadre du projet GEOBS et de la passerelle Inspire / data.gouv.fr.

Reunion CRIGEs photo2 20160324
A l’avenir, les CRIGEs sont appelés a couvrir des périmètres plus étendus :

>> Sur les questions d’Open Data, les CRIGEs peuvent jouer divers rôles : soutien aux collectivités, mise à jour des données, simplification de l’accès aux données face à la multiplication des portails…

>> Au-delà de la stricte information géographique, les plateformes doivent pouvoir donner accès à un périmètre des données étendu ; devenir « centre de ressources » et de la « connaissance des territoires ».

>> Ils doivent s’ouvrir à de nouveaux acteurs, de nouveaux réseaux tels que les entreprises de missions de services publics ou privées. Ces sujets touchent à la gouvernance, aux financements… des plateformes.

>> L’impact de la fusion des régions sur l’organisation territoriale des plateformes diffère d’un territoire à l’autre. Il existe une diversité de situations (selon que le territoire soit doté ou non de plateforme), avec des niveaux d’avancement dans les projets de rapprochement très variés (retards de décision liés à la nomination d’élus, au gel du budget…). La volonté de considérer les forces des réseaux existants, d’initier des complémentarités et des rapprochements (parfois d’abord via les technologies) lorsque plusieurs plateformes coexistent sur un territoire, est manifeste.

>> A noter que GéoMartinique connait une nouvelle dynamique avec la création au 1er janvier 2016 d’une collectivité locale unique qui fusionne les anciennes compétences du département et de la région.


Enfin, plusieurs projets nationaux actuels concernent directement le Réseau des CRIGEs :

>> La réforme DT-DICT / Le PCRS : les initiatives se multiplient sur divers échelons des territoires et il n’est pas facile de s’y retrouver. Les plateformes sont souvent sollicitées en matière d’appui juridique (rédaction de cahier des charges, assistance technique…). Elles restent attentives à ces sujets, notamment quand il s’agit des capacités des petites collectivités à faire face aux enjeux.

>> Établissements Recevant du Public (ERP) : un projet de co-production initié par l’IGN en mode Agile (projet Plan d’Investissement d’Avenir), avec des openlab réguliers qui permettent d’ajuster les développements au plus près des besoins ; et présenté par Cécile HAECK – IGN Conseil.

>> Le projet de Base Adresse Nationale (BAN) : les échanges avec François BECIRSPAHIC (IGN) et Christian QUEST (Etalab) se sont orientés sur les perspectives du projet : modèle des données, application web « guichet Mairie », futures API…En savoir plus sur la BAN : http://adresse.data.gouv.fr/

>>  L'évolution de la qualité du Géocatalogue avec une démarche d’animation lancée par le BRGM (téléréunion du 29 avril 2016).

Présentations à télécharger :