Retour sur… Etat des lieux et enjeux des plateformes régionales - 1er février 2018

Carte CRIGEs 2018Le 1er février, lors de la première rencontre 2018 du Réseau des CRIGEs de l'AFIGEO, la quasi-totalité des plateformes régionales métropolitaines étaient représentées. Une opportunité de présenter un panorama actualisé de ces plateformes territoriales...

La nouvelle carte des plateformes régionales d’information géographique

Le positionnement des plateformes territoriales de données géographiques s’éclaircit.  Comme en témoigne la carte actualisée (cf. ci-contre), chaque région  (excepté l’Île-de-France) dispose désormais d’une plateforme territoriale et partenariale, avec parfois une nouvelle animation/direction. En parallèle, les plateformes associées aux services de l’État en région se maintiennent, voire se développent.

Les plateformes régionales d’information géographique présentes lors de cette réunion se présentent comme suit :

-    PIGMA – la plateforme d’échange de données en Nouvelle-Aquitaine, portée par le GIP ATGERI – couvre désormais l’ensemble de cette région issue la Réforme territoriale.

-    OPenIG – Occitanie Pyrénées en Intelligence Géomatique, ex-association SIG L-R – s’est développée sur toute l’Occitanie. La plateforme s’est aussi dotée de nouveaux administrateurs et d’une nouvelle  direction avec l’arrivée d’Anne Fromage-Mariette à la succession de Laurent Pigache. Une articulation se met en place avec PICTO, le portail géographique des services de l'État en région Occitanie.

-    IDéO BFC – Informations et Données Ouvertes en Bourgogne-Franche-Comté, plateforme animée par le GIP Territoires numériques BFC – a étendu son action sur la nouvelle région Bourgogne-Franche-Comté (BFC).

-   La plateforme GéoGrandEst œuvre aujourd’hui pour la « Coopération pour l’information géographique du Grand Est ». Elle est copilotée et cofinancée par l’État et la Région.

-    Les anciennes régions Basse-Normandie et Haute-Normandie sont maintenant couvertes par GéoNormandie, la plateforme normande d’échange de données géographiques.

-    Le CRAIG est devenu le « Centre régional Auvergne-Rhône-Alpes de l’information géographique ». Il avance sur sa collaboration avec la plateforme de l'État en région :  D@TARA.

-    En Haut-de-France, la création d’une plateforme unique régionale se concrétisera en 2019. Pour l’heure, les rapprochements techniques et l’animation d’actions communes permettent des rapprochements effectifs entre la PPIGE (Plateforme Publique de l'Information Géographique en Nord-Pas-de-Calais) et GéoPicardie (Mutualisation de l’information géographique en Picardie).

Pour ces plateformes dont le périmètre d’action s’est élargi, l’enjeu est de taille : rassembler des communautés parfois très éloignées géographiquement, voire culturellement. Elles doivent augmenter leur effectif afin d’assurer une animation pertinente sur des territoires à plusieurs visages.

Pour les régions qui n’ont pas changé de périmètre géographique suite à la Réforme territoriale, les plateformes conservent le même territoire d’action :

-    Le CRIGE PACA intervient sur la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, et mène un projet commun avec la Région de développer une plateforme régionale unique susceptible d’héberger tous les types de données Open Data.

-    Cofinancée par l'État et la Région des Pays de la Loire, GÉOPAL – le portail géographique des Pays de la Loire, animé par le syndicat mixte GIGALIS – devrait connaître un nouvel élan avec la reprise de l’animation par Christophe Nicolle, et une volonté politique affichée par les élus de la Région.

-    GéoCentre, la « plate-forme de la région géographique de la région Centre » portée par le GIP RECIA, a pour priorité la relance d’une dynamique forte car, suite au retrait de l’État en 2015, seul l’outil technique fonctionne actuellement. Un beau défi à relever pour Samuel Volet, son nouvel animateur.

Les enjeux stratégiques liés à la gouvernance et au financement des plateformes

La baisse des dotations de l’État voire même son retrait définitif de la gouvernance de certaines plateformes est un mouvement qui prend de l’ampleur. Même si certaines baisses de dotation sont aussi constatées au niveau des Régions, celles-ci maintiennent leur soutien pour répondre à leurs obligations liées à la loi NOTRe (cf. Code général des collectivités territoriales - Article L4211-1-13).

Si toutes les plateformes ont leurs spécificités, elles partagent des interrogations sur :
-    la définition d’un modèle économique efficace associant de nouveaux acteurs, de nouveaux modes de financement (adhésions différentiées, systèmes d’abonnements, cofinancements par action…)
-    la mobilisation de fonds FEDER
-    le développement de nouveaux services
-    …

L’évolution des missions et projets prioritaires 2018 – 2020

Pour répondre à leurs missions tout en s’ouvrant à de nouvelles problématiques, les plateformes ont à cœur de :
-    coproduire / acquérir des données de référence/métiers, en lien avec des programmes nationaux (Orthphoto HR 20 cm, Occupation du sol, Adresse, Urbanisme…) ;
-    s’impliquer sur les sujets à forts enjeux tels que le PCRS, Plan de Corps Rue Simplifié ;
-    accompagner les utilisateurs dans leurs obligations réglementaires (INSPIRE, Open Data) ;
-    développer le volet « connaissance » et trouver une articulation avec les observatoires statistiques ou territoriaux.

Certains sujets, liés à l’histoire de l’une ou l’autre de ces plateformes, sont plus spécifiques :
-    OPenIG reprend l’animation du géoservice GEOTREK initialement développé par l’APEM ;
-    Certaines plateformes ambitionnent de valoriser et développer leur expertise en télédétection ;
-    D’autres développent des guichets pour l’enrichissement collaboratif de bases de données ;
-    Apporter un appui aux territoires éloignés, en particulier les plus ruraux, apparaît aussi comme une priorité ;
-    Un autre axe est mis en avant : l’accompagnement des régions dans la mise en œuvre de leur SRADDET (schéma régional d'aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires) ;
-   ...

Pour répondre à ces ambitions, les infrastructures techniques se doivent d’évaluer (catalogage, stockage de données grande échelle qui nécessite de se doter de data centers puissants…)

Les relations avec les acteurs nationaux de l’information géographique

Les relations entre les plateformes et l’IGN sont historiques et collaboratives, notamment à travers le Géoportail et la coproduction de données. D’une manière générale, les plateformes contribuent à alimenter la donnée géographique nationale.

Des représentants du Réseau des CRIGEs et des Régions (ARF, Associations des Régions de France) ont participé au Comité national de programmation de l’IGN (janvier 2018) : l’occasion pour les plateformes de mieux appréhender les perspectives de travail de l’institut.

Enfin, une plaquette d’Atlasanté (portail géographique des agences régionales de santé) présentant ses nouvelles fonctionnalités et ses opportunités de collaboration avec les CRIGEs a été relayée. 

La feuille de route 2018 du Réseau des CRIGEs

Le Réseau des CRIGEs, piloté par l'AFIGEO depuis 9 ans, souhaite maintenir un rythme de rencontre régulier pour échanger sur des sujets techniques (le PCRS, les zones d’activités économiques, les infrastructures, les guichets…) et sur des sujets stratégiques (le positionnement des plateformes régionales sur le PCRS, sur l’Open Data, sur les modèles de financement…).

En 2018, l’Observatoire des plateformes d’information géographique sera enrichi et le Recueil de fiches de bonnes pratiques actualisé.


Reseau CRIGEs 20180201
Le Réseau des CRIGEs à St Mandé le 1er février 2018,
avec du Nord au Sud, d'Ouest en Est :
Région Haut-de-France : Cédric Ansard, Joël Tignon
GéoNormandie : Thomas Gaillard, François-Xavier Richard
GéoGrandEst : Guillaume Ryckelynck
GÉOPAL : Christophe Nicolle
GéoCentre : Samuel Volet
IDéO BFC : Suzanne Nicey
PIGMA : Anne Sagot
CRAIG : Fréderic Deneux
Région Auvergne-Rhône-Alpes : Xavier de Neeff
Open IG : Anne Fromage-Mariette
CRIGE-PACA : Christine Archias et Romain Buchaut

 

 

A venir... GéoDataDays - 3 et 4 juillet 2018

Bandeau STD GeoDataDays2018

A VOS AGENDAS...

GéoDataDays 2018

Les rencontres géonumériques nationales
de l'AFIGEO et de DécryptaGéo


3 et 4 juillet 2018
Carré des Docks - Le Havre Normandie


Au menu de ces deux jours...

** des sessions plénières et thématiques
** des ateliers techniques
** des animations
** du networking

** des espaces d'exposition et de démonstrations
** des échanges, des débats...
**... et une ambiance conviviale garantie !


Avec le soutien de

logo CRIGE normandie

Devenir Partenaire


twicon25x25   #GeoDataDays2018

 



Télécharger :

>> le Dossier de partenariat
>> la Lettre d'engagement


 

Retour sur… Comité de pilotage GEOSUD - 17 janvier 2018

logo geosudLe 15e Comité de pilotage de l'EQUIPEX GEOSUD s’est réuni le 17 janvier 2018 à Montpellier. Deux points figuraient à l’ordre du jour :
- l’état d’avancement des réalisations du consortium ;
- la pérennisation de l'EQUIPEX (DINAMIS, Theia, IR Système Terre)

La couverture nationale 2017 a été réalisée (SPOT 6-7 en 1,5 m de résolution). Elle est accessible à la fois sur le portail GEOSUD (images brutes et ortho) et sur le serveur IGN (mosaïque 8 bits). Le dispositif technique et les équipes de la Maison de la Télédétection, de l’IGN et du CNES avec Airbus DS sont désormais bien rôdés avec des améliorations chaque année, comme par exemple, en 2017, la mise à disposition au fil de l’eau et non plus en fin d’année sur le portail GEOSUD des images ortho-rectifiées unitaires de la couverture nationale (flux WM[T]S, WFS et CSW).

Les statistiques de téléchargement des images de l’archive GEOSUD montrent une forte réutilisation des images des anciens millésimes pour du suivi d’évolutions. Elles montrent aussi la diversité des profils des utilisateurs (services de l’État, collectivités, chercheurs…), ce qui confirme la pertinence du principe de licence « tout acteur public » testé puis mis en place dès le début du projet.

Le développement des services en ligne de traitement des images (IDS V2), réalisé par trois prestataires dans le cadre d’un marché public, est en voie d’achèvement. La livraison finale est prévue pour février 2018. Les tests, la montée en charge et l’ouverture croissante aux utilisateurs se feront progressivement en 2018.

Les actions menées en matière de conception de supports pédagogiques et de modules de formation (initiation, applications thématiques), initialement pour des formations en présentiel, ont évolué vers la production de modules à distance en accès libre, ou dans des modalités hybrides. Les formations financées par l’EQUIPEX sont maintenant achevées mais elles ont permis d’enclencher de nouvelles actions comme le montage d’un module doctoral « suivi de la végétation » avec Montpellier SupAgro, ainsi que des formations radar et drones.

La pérennisation de GEOSUD au-delà de la fin 2019 se déclinera dans deux directions : d’une part, le dispositif DINAMIS (Dispositif Institutionnel National pour l’Approvisionnement Mutualisé en Imagerie Spatiale) pour l’accès aux images, et, d’autre part, le pôle Theia pour les produits et services qualifiés à valeur ajoutée. A suivre donc…

Article rédigé par Pierre-Yves VION – AgroParisTech / AFIGEO

En savoir plus :
http://ids.equipex-geosud.fr

Info... Devenez partenaire du site Internet de l’AFIGEO en 2018 !

L’AFIGEO vous offre la possibilité de devenir un des partenaires privilégiés de son site Internet… mais aussi d’apparaître sur ses autres supports de communication (lettre, plaquette, rapports annuels…).

Vous êtes une entreprise ou un organisme adhérent de l'AFIGEO, et vous souhaitez :

Ø    améliorer votre visibilité auprès d'un public élargi (élus, directeurs, agents, techniciens… issus de collectivités locales, de ministères, de services de l’État, de grands groupes, de PME et de TPE…) ?
Ø    gagner en notoriété à l’échelle nationale et internationale en vous appuyant sur les relais de l’AFIGEO (EUROGI, ENERGIC OD, Business France…)  ?

Button Devenez partenaire 2018 V2 

Merci à nos partenaires actuels

1spatial logo réserve Logo Nvo Esri 200 60 GI vertical Logo geosystem 2


Le site Internet de l'AFIGEO en 2017...


Ø    Plus de 51 770 pages visitées
Ø    Près de 22 550 visites
Ø    Plus de 2 490 téléchargements par an
Ø    Des visiteurs de 111 pays et de 267 régions, répartis sur les cinq continents

Télécharger le Dossier de partenariat 2018



Retour sur... Réunion inter-associative pour la géographie - 12 janv. 2018

PFR Logo ASSO GEOA  l’initiative du Comité national français de géographie, une "réunion de coordination nationale inter-associative pour la géographie" s’est tenue à l’Institut de géographie, le 12 janvier 2018.

L’objectif de cette réunion inter-associative était d’améliorer la coordination des projets entre les associations, de mieux défendre la géographie face à diverses problématiques et évolutions institutionnelles, de mieux valoriser la géographie auprès du grand public, de susciter de nouvelles collaborations entre acteurs de la géographie...

Améliorer l’image de la géographie et développer l’attractivité de la filière universitaire

La géographie n'est pas toujours une discipline choisie en première option. Pourtant, les débouchés sont nombreux, l’intégration professionnelle importante, l'approche développement durable appréciée par les employeurs... Selon les orientations prises par le gouvernement concernant la place de la Géographie au lycée et à l’épreuve du bac (Rapport Blanquer), une action concertée pourrait prendre forme.

Les Olympiades de géographie

Ce concours pour lycéens, organisé dans d'autres pays, permet de mieux relier la géographie du secondaire et celle du supérieur. Le CNFG travaille sur ce projet avec l'APHG et l'AGF : il suggère une large mobilisation de toutes les associations. D'ores et déjà, l’AFNEG s’associera à ce projet.

Ce concours consiste en l’organisation de 3 épreuves :
- composition ;
- cartographie ;
- terrain.

L'objectif serait de faire participer une équipe nationale aux Olympiades internationales de géographie organisées à l’occasion du Congrès international de géographie de 2022.

Le FIG 2018

Le FIG 2018 se prépare dès à présent :
- L’appel à communication de l'édition 2018 a été diffusé sur le thème "la France demain" ;
- La prochaine réunion du comité d’organisation est prévue le 2 février ;
- Le changement de gouvernance du comité scientifique nécessite des réajustements à mettre en place.

L’AFIGEO reste attachée au FIG mais l’investissement de toute l’équipe du salon géomatique doit être reconnue et appréciée (organisation du concours de géovisualisation et cartographies dynamiques, animations pour les scolaires, mini-conférences co-organisées par l'AFIGEO…)

La nuit de la géographie

Animée par le Comité national français de géographie, elle sera organisée le 6 avril à Paris mais également en région et dans d’autres pays européens. L'AFIGEO relaye l'appel à participation à cet évènement.
En savoir plus...

Congrès international de géographie de 2022

Le CNFG, l'AGF et la Société de Géographie commencent à travailler sur le "Congrès UGI" qui se déroulera à Paris en 2022. La SG, qui prévoit de fêter son bicentenaire en 2021, souhaite profiter de cette occasion pour monter avec, la BNF, une grande exposition dédiée aux archives et ressources géographiques dont elle dispose.

Conclusion et perspectives

Compte-tenu de l’intérêt des échanges, ces rencontres inter-associatives autour de la géographie devraient se renouveler au moins une fois par an. Les questions "organisationnelles", "modèles économiques" et "pérennité des projets" pourraient être discutées lors de la prochaine rencontre.