AFIGéO reçue par le cabinet de Valérie Pécresse

Le concours d'ingénieur territorial est-il fermé aux masters formant à la géomatique ?

Dominique Caillaud et Thierry Joliveaux ont été reçu au cabinet de Valérie Pécresse pour présenter le dossier des candidats ssus des master SIG et géotiQYE au concours dingénieur territorial. En application du décret du 13 février 2007 relatif aux équivalences de diplômes requises pour se présenter aux concours d’accès aux corps et cadres d’emplois de la fonction publique, les commissions du CNFPT appliquent de manière extrêmement limitative la définition de diplôme scientifique et technique qui exclut de fait du concours tous les masters universitaires. Cela a des conséquences pour les master en aménagement et urbanisme mais aussi en géomatique.

Un nombre important des masters SIG et géomatique sont officiellement portés par des départements de Géographie, rattachés ou non à des Facultés de Sciences Humaines et Sociales. D'autres masters de ces départements qui proposent l'acquisition d'une double compétence thématique et géomatique en environnement, aménagement, risques naturels... sont aussi concernés par le problème. Les commissions semblent interpréter de manière extrêmement limitative le caractère scientifique et technique de la formation en le réduisant à l’univers de l’ingénierie et des techniques informatiques. Bien sûr, celles-ci sont nécessaires - et les masters en question ne les ignorent pas - mais il serait dangereux de réduire l’activité géomatique des collectivités à cette étroite dimension. Il est d'ailleurs étonnant de remarquer que bon nombre des titulaires de master qui se trouvent ainsi empêchés de présenter le concours d'Ingénieur Territorial sont souvent déjà en poste dans des collectivités locales en tant que géomaticiens depuis plusieurs années et qu'ils y donnent, pour la plupart, entière satisfaction. Cette situation concerne un flux annuel de plus de 500 diplômés issus de 24 masters d’universités. Ces formations ont été habilitées par le ministère chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche sur la base de débouchés supposés. L’association AFIGéO souhaite attirer l’attention des recruteurs sur la qualité et la diversité de formations en géomatique proposées de manière complémentaire par les universités et les écoles d’ingénieurs, et considère avec les responsables de ces masters que l’interruption brutale de ce recrutement créerait un grave préjudice pour les universités qui ont mis en place ces formations, recruté des enseignants-chercheurs, investi dans des outils matériels et logiciels etc.

 

Assemblée Générale 2009

Assemblée générale AFIGéOL'assemblée Générale couvrant les activités de l'association pour l'année 2009 s'est tenue le 15 juin 2010 dans les locaux de Bentley System à Puteaux.

 Merci à Lionel Henry pour son accueil.

 

 

Les adhérents attentifs pendant le discours du Président 

   

Diffusion du Guide de bonnes pratiques sur les appels d’offres géomatiques

A LA UNE : .

Courant 2008, un Groupe de travail s'est constitué au sein de l’AFIGÉO pour échanger

autour des difficultés constatées en phase d'appel d'offres dans le domaine de la géomatique. Il a ainsi produit un

premier Guide qui a connu un véritable succès. Partant du constat de l’évolution très rapide de la

réglementation juridique du code des marchés publics, le Groupe de travail a poursuivit ses travaux en 2009 en

menant une enquête auprès des lecteurs de la première version. Le groupe SIG-Topo de l’AITF a également apporté

sa contribution.

LA VERSION 2 DU GUIDE DE BONNES PRATIQUES SUR LES

APPELS D’OFFRES GEOMATIQUES 2010 est donc le fruit d’un

nouveau travail collaboratif qui s'est enrichi de nombreuses

illustrations humoristiques !

Le Guide est disponible en version papier : pour le recevoir, envoyez vos coordonnées postales à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.