Salon de la Géomatique du FIG de St-Dié des Vosges

L’AFIGEO : partenaire incontournable du Salon de la Géomatique du FIG de St-Dié des Vosges

 Du 07 au 10 octobre, l’AFIGEO était présente au FIG 2010, à St-Dié des Vosges. Placée sous le signe de la forêt et de la Russie, cette 21ème édition reste fidèle à l’esprit du FIG (festival international de géographie).

De plus en plus d’amateurs et de professionnels viennent dans les Vosges pour découvrir la géographie et ses trésors.

 Partenaire du Salon de la Géomatique, l’AFIGEO demeure largement associé à ses activités. Trois jours de visite sur le stand, plus de 400 personnes  aux 13 mini-conférences organisées par l’AFIGEO dans le cadre du concours de géovisualisation,  environ 180 élèves qui ont répondu au Quizz géomatique proposé par l’AFIGEO et les exposants du Salon…

alt

 Sur le stand d'AFIGéO

Une belle vitrine, dans une ambiance toujours aussi sympathique, pour sensibiliser les enseignants, les étudiants et les scolaires à l’information géographique ; pour rencontrer les adhérents et partenaires de l’AFIGEO ; pour avancer sur des projets liés aux géoformations et envisager de nouveaux projets…

Le 13 octobre 2010

La réforme de la coopération technique de l'Union européenne

Séminaire "La réforme de la coopération technique de l'Union européenne - Le cas de l'information géographique"  16 septembre 2010

 

 

 

Ce séminaire avait pour objectif d'aider les entreprises à déterminer leur stratégie à l'export sur les domaines touchant à l'information géographique, dans le cadre de la coopération technique de l'Union européenne. Réalisé par des intervenants de haut niveau, le séminaire s’est terminé par une table ronde qui a permis de dégager des perspectives pour les entreprises du secteur.

 

Ruralitic 2010

Plus de 600 visiteurs étaient attendus à Aurillac  le 30 et 31 aout pour cette 5ème édition de RURALITIC. Plus de 220 maires venant de 75 départements et 18 régions se sont rendus à Aurillac pour participer à ce   Forum national RuraliTIC 2010, s’est donné comme priorités quatre axes de débats , e-démocratie et réseaux sociaux. A l'heure du débat sur la réforme des collectivité territorialles et du plan gouvernemental de développement du très haut débit, les débats furent très suivis.

AFIGéO y était représenté et même honoré en la personne de Michel Debord, représentant la CCI du Gers,  qui s'est vu remettre un « Trophée Européen de l'Innovation Territoriale 2010 » dans la catégorie Télétravail pour le projer "Soho-Solo".

AFIGéO est un partenaire de cette manifestation, et avait la charge d'animer un atelier qui a porté sur "Les TIC et la gestion des risques", au cours duquel sont intervenus André Montagnier de la Ville de Carcassonne, Bernard Allenbach du SERTIT et Sebastien SAUR de l’IGN. Cet atelier a été l’occasion de préciser le nouveau cadre législatif organisant les secours et le rôle renforcé des maires notamment dans l’organisation du « Plan Communal de Sauvegarde ».

Télécharger la synthèse

Le 3 septembre 2010

conférence de presse octobre 2009

Conférence de presse Dominique caillaud Dominique CAILLAUD, Président de l’AFIGéO et Député de Vendée, a tenu une conférence de presse à l’occasion d’un petit déjeuner, pour dresser le

Bilan du secteur de la géomatique en cette rentrée 2009, à travers l’action de ses 3 pôles :
Entreprises – Industries
Formation – Recherche
Usages – Utilisateurs.
le 4 novembre 2009 à 9h30 au 101 rue de l’université (Paris 7ème), Immeuble Chaban-Delmas.


Les responsables de chaque pôle étaient présents ainsi que Yves Riallant, Secrétaire Général de l’AFIGéO.


AFIGéO reçue par le cabinet de Valérie Pécresse

Le concours d'ingénieur territorial est-il fermé aux masters formant à la géomatique ?

Dominique Caillaud et Thierry Joliveaux ont été reçu au cabinet de Valérie Pécresse pour présenter le dossier des candidats ssus des master SIG et géotiQYE au concours dingénieur territorial. En application du décret du 13 février 2007 relatif aux équivalences de diplômes requises pour se présenter aux concours d’accès aux corps et cadres d’emplois de la fonction publique, les commissions du CNFPT appliquent de manière extrêmement limitative la définition de diplôme scientifique et technique qui exclut de fait du concours tous les masters universitaires. Cela a des conséquences pour les master en aménagement et urbanisme mais aussi en géomatique.

Un nombre important des masters SIG et géomatique sont officiellement portés par des départements de Géographie, rattachés ou non à des Facultés de Sciences Humaines et Sociales. D'autres masters de ces départements qui proposent l'acquisition d'une double compétence thématique et géomatique en environnement, aménagement, risques naturels... sont aussi concernés par le problème. Les commissions semblent interpréter de manière extrêmement limitative le caractère scientifique et technique de la formation en le réduisant à l’univers de l’ingénierie et des techniques informatiques. Bien sûr, celles-ci sont nécessaires - et les masters en question ne les ignorent pas - mais il serait dangereux de réduire l’activité géomatique des collectivités à cette étroite dimension. Il est d'ailleurs étonnant de remarquer que bon nombre des titulaires de master qui se trouvent ainsi empêchés de présenter le concours d'Ingénieur Territorial sont souvent déjà en poste dans des collectivités locales en tant que géomaticiens depuis plusieurs années et qu'ils y donnent, pour la plupart, entière satisfaction. Cette situation concerne un flux annuel de plus de 500 diplômés issus de 24 masters d’universités. Ces formations ont été habilitées par le ministère chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche sur la base de débouchés supposés. L’association AFIGéO souhaite attirer l’attention des recruteurs sur la qualité et la diversité de formations en géomatique proposées de manière complémentaire par les universités et les écoles d’ingénieurs, et considère avec les responsables de ces masters que l’interruption brutale de ce recrutement créerait un grave préjudice pour les universités qui ont mis en place ces formations, recruté des enseignants-chercheurs, investi dans des outils matériels et logiciels etc.