Réseau des CRIGEs


Initié en 2009 sous l'impulsion de Michel DEBORD (CCI du Gers, pôle géomatique Téléparc), le Réseau des CRIGEs rassemble les Centres régionaux en information géographique de nombreuses régions françaises. Animé par l'AFIGEO, ce réseau se réunit régulièrement depuis 6 ans : une fois par mois par téléconférence, une à deux fois par an physiquement.

Son objectif ? Proposer un espace d'échange et de construction collective pour les CRIGEs (ou plateformes régionales d'information géographique), leur permettant :
- de s'informer de l'actualité européenne, nationale, régionale, locale en information géographique ;
- d'échanger sur des pratiques, des méthodes, des outils... utilisés en région ;
- de concevoir, de réaliser et de mettre en oeuvre des projets communs (ex. : Recueil de témoignages d'élus, Fiches projets...) ;
- de construire un message commun, afin de favoriser le développement de l'information géographique au niveau national.

Accéder au site dédié au Réseau des CRIGEs : http://criges.afigeo.asso.fr/
Carte CRIGEs 2014

Réunion du Réseau des CRIGEs - 23 mai 2017

Des animations innovantes pour des sujets à forts enjeux

S’approprier de nouvelles méthodes d’animation pour co-construire des projets ou animer des démarches collectives constitue un atout pour les plateformes, acteurs majeurs de l’animation territoriale autour de l’information géographique. Ainsi, à l’occasion de la réunion des CRIGEs du 23 mai et sous l’impulsion de IdéoBFC, de GéoNormandie et du CRIGE-PACA — de nouveaux supports et appuis ont été mobilisés pour accompagner des réflexions prospectives :
>> carte heuristique des travaux du Pôle Usages / Réseau des CRIGEs 2014-2017 que chacun a était invité à commenter pour bâtir le programme 2017-2020 ;
>> participation de Florence RIGNEAU, facilitatrice graphique, pour structurer les échanges sur l’Open Data.

Le Réseau s’est également concentré sur des sujets phares pour les utilisateurs des plateformes qui orientent à différents degrés leurs programmes de travail...

ReseauCRIGEs 153418



La co-production de données

     * Le « Plan Corps de Rue Simplifié » (PCRS)


Les positionnements varient d’un territoire et d’un échelon à l’autre. La présentation réalisée par le CRAIG en janvier 2017 sur son implication organisationnelle et financière a interpellé les membres du réseau. Certaines plateformes ont d’ores et déjà investi le sujet de façon active selon divers niveaux de mutualisation méthodologique, technologique et/ou financier. D’autres se positionnent sur une coordination générale des initiatives et expérimentations locales portées par les communes, les EPCI, les Départements…. Quelle que soit la stratégie envisagée, les enjeux en « zone rurale », le choix du vecteur ou de l’image, la pertinence de l’échelon départemental sont les sujets d’actualité.

     * Les données d’occupation du sol

Un tour de France des projets d’acquisition mutualisée, d’actualisation d’anciens millésimes, d’implémentation de modèles communs permet de mesurer les défis pour rendre ces données cohérentes avec le projet national d’OCSOL à grande échelle (OCSOL-GE). Les sources de financement de ces projets ont également fait l’objet d’échanges. Le lien entre les projets locaux avec les travaux du GT OCSOL de la Commission Données du CNIG est indispensable.

     * Les données « zones d’activité économique »

Répondre aux enjeux liés à la production d’information géographique sur les zones d’activité économique est un défi important pour les plateformes ! Partager une même définition de la ZAE est un premier enjeu : quelle emprise/zonage ? quels objets terrains/locaux d’entreprises ? quel périmètre d’analyse « pôle d’activités économiques » (qui résulte d’un croisement de données ZAE, avec des données socio-économiques et d’infrastructures de transport…) ?

Le transfert de nouvelles compétences « économiques » aux régions, aux communautés de communes ou d’agglomération, la recomposition des CCI complexifie encore le contexte : la volonté de mutualiser est forte, mais pour des besoins utilisateurs parfois très variés. La variété des usages impose une logique de production tantôt micro (gestion / aménagement du territoire, évaluation économique du foncier disponible), tantôt macro (observation).

Le travail de Géopicardie pour définir un modèle de données commun en complément des autres initiatives en cours ou naissantes, a permis d’apporter un éclairage sur un des volets du sujet.

L’ouverture de la base SIREN par l’INSEE va encore faciliter le travail collaboratif autour des ZAE. Des pistes de collaboration pourraient être initiées entre l’INSEE et les CRIGEs. Autre piste d’action : la valorisation et l’enrichissement des applications Web développées à partir de données ZAE par les plateformes. Les attentes autour du «  marketing territorial » ou la remontée d’information collaborative sont très fortes et en sont l’illustration.

L'ouverture des données

La réunion a permis de dresser une panorama complet des dossiers déposés en mai 2017 au guichet « Plan d’investissement d’avenir »  / Open data et intégrant un volet « données GEO ». Les attentes sont fortes : développement d’outils divers, interfaces pour rendre interopérables des solutions Open Data et Info.Géo., supports pédagogiques… Autant de pistes pour améliorer le lien entre communautés et portails Open Data et géomatiques. A ce sujet, les axes de travail du GT Open Data de l’AFIGEO sont en phase avec les besoins exprimés par les plateformes, notamment la nécessaire articulation entre les expérimentations Opendatalocale (auxquelles participent certaines plateformes) et le niveau national dans lequel l’AFIGEO s’implique pour contribuer à la dynamique Open Data.

La valorisation des plateformes

Sur cet axe, le Réseau des CRIGEs a confirmé son souhait de poursuivre :
>> l’enrichissement du recueil de fiches de bonnes pratiques
>> la finalisation de l’observatoire des plateformes...

En savoir plus sur le Réseau des CRIGEs et ses actions :
http://www.afigeo.asso.fr/pole-usages/criges.html


ReseauCRIGEs 114634 ReseauCRIGEs 161350
ReseauCRIGEs 162102

ReseauCRIGEs 20170523 162111

Rencontre du Réseau des CRIGEs - 16 novembre 2016

ReseauCRIGES 1 20161116Une vingtaine de participants représentant une douzaine de régions métropolitaines et d’outre-mer était réunie pour la traditionnelle rencontre des CRIGEs, à CAP ATLANTIQUE de La Baule, le 16 novembre… à la veille des DynReg 2016.

L’occasion d’aborder les enjeux pour les plateformes et leurs perspectives d’évolution, les actions du réseau (passées et à venir) et des projets menées en collaboration avec des institutions (MIG et Cerema).

En première partie de réunion, les échanges ont permis de mettre en exergue les enjeux techniques, fonctionnels et organisationnels auxquels les plateformes sont confrontées, notamment :
-    l’intégration de nouveaux fonds de plan dans les portails, l’évolution d’outils supports des infrastructures ;
-    la question de la gouvernance et du financement des dispositifs qu’ils soient impactés ou non par la fusion de régions avec, pour certaines plateformes, l’ouverture vers de nouveaux ayants droits et/ou partenaires, et la révision du système de cotisation associé ;
-    l’évolution prospective de leur périmètre (1) territorial, avec le lancement d’études en vue d’étendre la mission de certaines plateformes sur des régions fusionnées ; (2) thématique (évolution vers des stratégies de la connaissance, vers l’Open Data… et articulation à trouver avec les observatoires territoriaux et thématiques).

Certaines spécificités thématiques locales ont été soulignées :
-    Un travail d’analyse des données et services proposés aux adhérents a été présenté par SIG LR. Il vise à mesurer la consommation de ses services et à réfléchir à la manière d’allouer stratégiquement les moyens nécessaires à leur maintien / développement.
-    Certaines plateformes ont un rôle important à jouer autour des données à fort enjeux tels que les zones d’activité économique.
-    Le PCRS doit faire l’objet d’une réunion spécifique afin de partager l’expérience des plateformes les plus avancées.

Cette réunion a aussi été l’occasion de dresser le bilan des actions 2016 :
-    Veille et partage d’expérience au sein du réseau, et avec des acteurs nationaux ;
-    Valorisation des usages, nécessaire à l’heure où apparaissent de nouveaux acteurs du numérique dans le domaine de la géomatique.

Partant du constat que le partage d’expérience et la dynamique du groupe permettent à tous de gagner du temps dans leur quotidien, les participants ont confirmé la nécessité de poursuivre les actions du Réseau en 2017, à savoir :
-    la coordination d’actions au sein du Réseau en maintenant un rythme régulier de rencontres ;
-    l’alimentation de l’observatoire numérique des plateformes et du recueil des fiches de bonnes pratiques de projets géomatiques ;
-    au niveau national, la valorisation des usages et la coordination des plateformes pour porter un message commun face aux partenaires nationaux (ex. : articulation entre géoportails territoriaux et nationaux)

En deuxième partie de réunion :
-    Marc LEOBET (MIG – MEEM) a  évoqué la possibilité d’organiser conjointement, en 2017, une journée de type « BarCamp ou Hackaton » sur les services d’accès aux données offerts par les plateformes ;
-    Marie-Neige LEBOURG (Cerema) a présenté l’avancement de l’Observatoire numérique des plateformes et les points restants à développer.

Télécharger le support de présentation de cette réunion (accès réservé aux membres) :



ReseauCRIGES 2 20161116

 

Projet d'observatoire numérique des plateformes d'animation territoriale

Carte CRIGEs 2014Pour concrétiser les réflexions menées en 2015 au sein du Réseau des CRIGEs et faire évoluer le catalogue des IDG en un véritable observatoire numérique des plateformes d’animation territoriale autour de l'information géographique, l'AFIGEO bénéficie d'un appui du CEREMA en 2016.

D'ici la fin de l'année, le CEREMA proposera ainsi à l'AFIGEO :
>> un document détaillant les critères d’inscription et les indicateurs de suivi de l'évolution des plateformes ;
>> un prototype de l’outil ainsi que ses spécifications fonctionnelles et techniques ;
>> un modèle de données associées.

Pour ce faire, il s’appuie sur différents documents de référence :
>> les « missions et objectifs des plateformes », document qui précise le cadre d'intervention des plateformes ;
>> les nouveaux champs descriptifs d'une « plateforme d'animation territoriale » proposés par les membres du Réseau des CRIGEs ;
>> les ressources produites dans le cadre de la refonte de l'annuaire des géo-entreprises.

L'équipe du CEREMA (Centre / Ouest), composée de Marie-Neige LEBOURG et de Gaëlle DIOURIS, travaille en étroite collaboration avec l'AFIGEO et des membres du Réseau des CRIGEs (GEOPAL, PIGMA, CRIGE PACA). Ce comité de suivi échange mensuellement sur l'avancement des travaux. L'objectif est également de s'assurer que ce projet s'articule, entre autres, avec le projet GÉOBS et la passerelle Inspire / data.gouv.fr.

Rendez-vous aux 9es Rencontres des dynamiques régionales en information géographique pour une présentation de ces travaux !


Réseau des CRIGEs : interactions avec les portails nationaux - 5 juillet 2016

CRIGEs PhotoSalle 20160705Le 5 juillet 2016, les membres du Réseau des CRIGEs ont rencontré des représentants d’institutions nationales pour échanger sur les interactions entre les plateformes territoriales et le Géoportail (IGN), le Géocatalogue (BRGM), data.gouv.fr (Etalab), Géo-IDE et les portails thématiques du ministère de l'Environnement.

Dans un contexte de réorganisation territoriale et d’ouverture vers de nouveaux usages, les CRIGEs doivent concentrer leurs moyens sur les attentes des acteurs locaux. Ce recentrage ne doit pas se faire au détriment de l’articulation avec les projets nationaux, et avec les infrastructures et portails porteurs de ces projets. Or l’organisation actuelle au niveau national n’est pas perçue par l’échelon local comme suffisamment claire et performante pour permettre une articulation fluide.

Le Réseau des CRIGEs, représenté par Christine ARCHIAS, a présenté aux maîtres d’ouvrage et d’œuvre des portails nationaux, sa vision commune (au travers d’un schéma) de l’organisation actuelle et d’une organisation souhaitée qui permettrait une juste répartition des moyens entre l’animation locale et l’articulation avec les portails nationaux.

Retrouvez l’ensemble des supports de cette rencontre :
>> Support d’animation – AFIGEO
>> Présentation du Géoportail – IGN
>> Présentation du GéoCatalogue – BRGM

En accès réservé aux membres de l'AFIGEO :



Réseau des CRIGEs en 2016 : projets communs, perspectives d’ouverture dans les territoires et articulation avec les projets nationaux

Reunion CRIGEs photo1 20160324Le 24 mars 2016, une dizaine de plateformes d’animation territoriale de l’information géographique était réunie lors d’une réunion physique du Réseau des CRIGEs. Cette journée a été l’occasion d’avancer sur les travaux du Réseau, mais aussi d’échanger sur l’articulation et la place des plateformes dans les dispositifs nationaux de coproduction de données, tels que les projets ERP (Etablissements Recevant du Public) et BAN (Base Adresse Nationale), en présence d’intervenants extérieurs (IGN, SGMAP/Etalab…).

En 2016, le Réseau des CRIGEs se fixe comme objectifs

>> Poursuivre, à travers la production de fiches de bonnes pratiques, la valorisation de projets de coopération entre collectivités territoriales et services de l’État, déclinaison de projets nationaux dans les territoires. Les CRIGEs se faisant le relais de ces productions à travers une plaquette.

>> Concrétiser la création d’un observatoire des plateformes en remplacement de l’actuel catalogue des IDG, avec l’appui du CEREMA pour l’élaboration d’un cahier des charges technique et fonctionnel spécifique. Ce projet, introduit par le document de référence sur les missions et objectifs des plateformes, s’articulera avec les travaux menés dans le cadre du projet GEOBS et de la passerelle Inspire / data.gouv.fr.

Reunion CRIGEs photo2 20160324
A l’avenir, les CRIGEs sont appelés a couvrir des périmètres plus étendus :

>> Sur les questions d’Open Data, les CRIGEs peuvent jouer divers rôles : soutien aux collectivités, mise à jour des données, simplification de l’accès aux données face à la multiplication des portails…

>> Au-delà de la stricte information géographique, les plateformes doivent pouvoir donner accès à un périmètre des données étendu ; devenir « centre de ressources » et de la « connaissance des territoires ».

>> Ils doivent s’ouvrir à de nouveaux acteurs, de nouveaux réseaux tels que les entreprises de missions de services publics ou privées. Ces sujets touchent à la gouvernance, aux financements… des plateformes.

>> L’impact de la fusion des régions sur l’organisation territoriale des plateformes diffère d’un territoire à l’autre. Il existe une diversité de situations (selon que le territoire soit doté ou non de plateforme), avec des niveaux d’avancement dans les projets de rapprochement très variés (retards de décision liés à la nomination d’élus, au gel du budget…). La volonté de considérer les forces des réseaux existants, d’initier des complémentarités et des rapprochements (parfois d’abord via les technologies) lorsque plusieurs plateformes coexistent sur un territoire, est manifeste.

>> A noter que GéoMartinique connait une nouvelle dynamique avec la création au 1er janvier 2016 d’une collectivité locale unique qui fusionne les anciennes compétences du département et de la région.


Enfin, plusieurs projets nationaux actuels concernent directement le Réseau des CRIGEs :

>> La réforme DT-DICT / Le PCRS : les initiatives se multiplient sur divers échelons des territoires et il n’est pas facile de s’y retrouver. Les plateformes sont souvent sollicitées en matière d’appui juridique (rédaction de cahier des charges, assistance technique…). Elles restent attentives à ces sujets, notamment quand il s’agit des capacités des petites collectivités à faire face aux enjeux.

>> Établissements Recevant du Public (ERP) : un projet de co-production initié par l’IGN en mode Agile (projet Plan d’Investissement d’Avenir), avec des openlab réguliers qui permettent d’ajuster les développements au plus près des besoins ; et présenté par Cécile HAECK – IGN Conseil.

>> Le projet de Base Adresse Nationale (BAN) : les échanges avec François BECIRSPAHIC (IGN) et Christian QUEST (Etalab) se sont orientés sur les perspectives du projet : modèle des données, application web « guichet Mairie », futures API…En savoir plus sur la BAN : http://adresse.data.gouv.fr/

>>  L'évolution de la qualité du Géocatalogue avec une démarche d’animation lancée par le BRGM (téléréunion du 29 avril 2016).

Présentations à télécharger :