Les standards du web aux Rencontres DécryptaGéo 2014

Pour la 4e année consécutive, l’AFIGEO (GT OGC OD) et le FOF organisaient conjointement une session « Interopérabilité » aux Rencontres DécryptaGéo, toujours avec le même succès !

Un comité d’organisation, dont le travail de préparation a été salué, s’est concentré sur le thème « Quand les standards du Web viennent enrichir les bonnes pratiques d’interopérabilité ! ».

Au-delà d’offrir un panorama des standards-normes-formats issus de l’OGC et du Web, l’ambition était d’aborder la façon dont les nouveaux standards « de fait » (par la force des utilisateurs) font évoluer les pratiques d’interopérabilité dans le domaine de l’information géographique. En 3 heures, 13 intervenants se sont succédés pour présenter le contexte, les avantages et limites, les évolutions, et la façon dont ces standards se nourrissent les uns des autres.

Retrouvez toutes les présentations en ligne (HTLM5, Rest, GeopJSon, TopoJson, Formats binaires, le web semantique...).

Les interventions variées et discussions permettent de tirer quelques enseignements. Les problèmes d’interopérabilité sont plus d’ordre organisationnel, politique et de personnes que technique ! Aujourd’hui, il y a une réelle opportunité de dialogue afin que chaque domaine s’enrichisse des pratiques de l’autre. Le récent événement OGC/W3C à Londres illustre la volonté de « travailler ensemble ».

Cette session a permis aux géomaticiens ayant une fibre « développeur » de faire un point d’actualité et partager des expériences ! Ces standards fournissent des avantages qui peuvent permettre des économies de temps (par exemple, HTLM 5 évite la gestion indépendante de développements natifs / mobiles…).

Les utilisateurs finaux, maîtres d’ouvrages, s’intéressent plus aux avantages en aval, en termes d’ergonomie, d’interface…

Même si les pratiques quotidiennes d’utilisateurs ou les budgets dédiés au développement ne vont pas bouger de façon flagrante, l’important avec le web qui bouge très vite, souvent au gré de la montée en puissance de certains usages, est d’être informé et de se préparer, au moment venu, à « prendre le train plutôt que de le regarder passer » !

Tout n’est pas mature, plutôt dans l’exploration, voire la prospective. Des standards émergents ainsi que de nouvelles pratiques qui doivent faire l’objet d’une attention (internet des objets, Indoor Gml, City Gml, Crowdsoucring, Big data)… et des choses telles que les modèles de données seront immuables. S’informer est une opportunité de rester confiant et ne pas développer de crainte ! 

Télécharger la synthèse complète de cette session :