Rencontre entre le Club International de l'AFIGEO et le Ministère de la Transition écologique et solidaire - 16 janv. 2018

Logo MTES 2018Depuis de nombreuses années, le Club international de l’AFIGEO mène des actions d’information et de promotion de l’information géographique en partenariat avec la Direction des affaires européennes et internationales (DAEI) du Ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES).

Dans cette optique, le 16 janvier 2018, l’équipe d’animation du Club a rencontré la nouvelle équipe de la DAEI – le chef du Bureau des Exportations et les chargés de missions thématiques – pour échanger sur les projets respectifs de leur structure et identifier des pistes de collaboration possible.


Placée sous l’égide du Secrétariat général du MTES, la DAEI accompagne 2 ministères, le MTES et celui de la Cohésion des territoires, dans la préparation de réunions bilatérales, l’accueil de délégations étrangères…

De manière spécifique, le Bureau des Exportations travaille en lien avec la cellule dédiée à la gestion du personnel en poste à l’international, et avec les cellules géographiques elles-mêmes. Il se penche plus particulièrement à la création d’écosystèmes autour des thématiques à forts enjeux :
* Transport et mobilité
* Déchets
* Eau
* Villes durables

Le Bureau des Exportations participe également activement aux réunions mensuelles dédiées à l’instruction des projets « FASEP », en partenariat avec la Direction générale du Trésor.

Les activités du Club international de l’AFIGEO menées avec Business France, son positionnement sur les questions européennes (EUROGI, Energic OD, Inspire, Copernicus...) intéressent le Bureau des Exportations qui souhaiterait aussi apprécier davantage la dynamique du secteur en s'appuyant sur des données statistiques telles que le chiffre d’affaire et la création d‘emploi générés par les entreprises de la géomatique.

Lors de cette réunion, d’autres pistes de collaboration ont été identifiées :
* L’organisation d’une réunion d’information sur les outils FASEP
* Une actualisation et réédition de la plaquette dédiée à l’expertise française en matière d’information géographique
* Des échanges d’information et l’envoi des newsletters respectives
* Le relais d’invitations d'évènements orientés « diplomatie économique »
* La promotion des géo-entreprises auprès du réseau du Ministère en poste à l’étranger.

En savoir plus :
* Retour sur la précédente réunion entre le Club international de l’AFIGEO (2014)
* Présentation de la DAEI

Premiers échanges avec l'ASPG, l'Association Sénégalaise des Professionnels de la Géomatique - 27 nov. 2017

Flag of SenegalA l’occasion d’une réunion téléphonique le 27 novembre 2017, le Club International a échangé avec les représentants de la jeune Association Sénégalaise des Professionnels de la Géomatique (ASPG).

Présentation des activités et des projets respectifs des deux associations, identification de pistes de collaborations futures... Autant de sujets qui ont nourris ces premiers échanges franco-sénégalais sur les actions de développement de la géographie numérique dans ces deux pays.

L’Association Sénégalaise des Professionnels de la Géomatique (ASPG) est née lors de l’assemble générale constitutive du 28 juillet 2015. Elle est présidée par Souléye WADE, Professeur d’université. En tant que chargé de communication, Khalifa Ababacar SARR devient le contact privilégié de l’AFIGEO.

2018 constitue une année phare pour l’ASPG qui devra structurer une base de membres potentiels, à partir de son actuelle importante mailing list, et un programme d’action (avec la volonté d’organiser un événement fin 2018).

Le Sénégal est doté d’un « Plan national géomatique », animé par un groupe interdisciplinaire de concertation. Ce secteur est donc considéré comme essentiel dans l’aide à la décision.

L’ASPG est animée par la volonté d’accompagner le développement de la géomatique au plus près, dans les territoires, au travers d’actions de sensibilisation via les associations de maires, etc.

Les collaborations avec l’AFIGEO s’organisent d’ores et déjà autour d’échanges de ressources documentaires, d’expériences et de programme d’actions. La possibilité d’organiser une rencontre physique lors d’un événement ou d'une mission est également à l’étude.